bleuepil.com
  • slidebg1
    Viagra® (original)
    €2.76
  • slidebg1
    Viagra générique
    €0.43
  • slidebg1
    Viagra Professional
    €1.13
  • slidebg1
    Viagra Super Active
    €0.93

Les pannes de l’érection

La panne sexuelle est un trouble relativement fréquent chez les hommes, et c’est un désagrément qui est déjà arrivé à près d’un homme sur quatre, peu importe la tranche d’âge. Généralement, la dysfonction érectile ponctuelle (la simple panne, donc) est déclenchée par des facteurs psychologiques (mais à ne pas confondre avec une réelle dysfonction érectile d’origine psychogène). Elle peut aussi être favorisée par des troubles hormonaux, métaboliques ou par une consommation excessive d’alcool et de tabac. Mais dans tous les cas, ce trouble doit être ponctuel. Si les pannes deviennent fréquentes, chroniques, il pourrait s’agir d’une dysfonction érectile qui commence à se dévoiler. Si c’est le cas, il sera important d’en trouver la pathologie responsable, de prendre un traitement adapté comme du Viagra générique par exemple.

La panne est un trouble courant sans gravité et temporaire

Tout comme en cas de dysfonction érectile chronique, une panne sexuelle est une difficulté ou une impossibilité pour l’homme d’obtenir une érection suffisante pour l’accomplissement d’un rapport sexuel. Le plus souvent, il s’agit d’une érection pas assez rigide pour permettre la pénétration, ou d’une érection qui ne dure pas assez longtemps pour terminer le rapport sexuel. Mais contrairement à la dysfonction érectile qui peut demander la prise de Viagra 25 mg, la panne n’est pas chronique, et ne doit pas forcément provoquer de l’inquiétude. Un homme ayant une vie sexuelle normale et épanouie peut parfois subir une panne sexuelle, s’il est fatigué, stressé, s’il a trop bu… Un coup de mou ponctuel n’est jamais gravissime, sauf s’il se répète régulièrement. Inutile donc de sauter sur le Viagra en ligne.

Bien qu’elle puisse devenir plus fréquente avec l’âge, la panne n’est pas d’origine pathologique et ne demande pas de traitement ou de prise en charge particulière. Alors que la dysfonction nécessite un traitement avec du Viagra par exemple.

Des facteurs généralement psychologiques

Si vous faites face à des pannes sexuelles soudaines et commencez à vous inquiéter, il serait bon de vous demander si elles ne pourraient pas être liées à des évènements de votre quotidien. Fatigue excessive, problèmes au travail, perte de votre emploi, perte d’un être cher, rupture amoureuse, conflits au sein du couple, coup de blues, etc, tous ces facteurs et bien d’autres peuvent provoquer un coup de mou.

Si vous avez toujours des érections nocturnes et matinales, si vous n’avez pas forcément de mal à avoir une érection et à atteindre l’orgasme lorsque vous vous masturbez, il est probable qu’il s’agisse d’une simple panne à cause d’un facteur psychologique lié à votre quotidien. Mais attention, une panne n’est pas forcément et uniquement psychologique, elle peut découler de nombreux facteurs comme le surpoids, le manque d’activité sportive, l’hypertension, la consommation excessive d’alcool, la drogue, la prise de certains médicaments, ce sont autant de facteurs qui peuvent déclencher une panne ponctuelle.

Si cependant vous n’avez plus d’érections matinales, qu’avoir une érection est très difficile malgré le désir quel que soit le moment et les circonstances, ou que vous n’avez même plus de désir, il pourrait être nécessaire de consulter, car il existe d’autres troubles sexuels dont vous pourriez souffrir. Les troubles du désir peuvent par exemple déclencher des pannes ou des dysfonctions érectiles. Il est toujours important de remonter à la source du problème.

Une expérience parfois traumatisante

Les hommes ayant déjà été confrontés à ces troubles ponctuels décrivent souvent l’impact négatif qu’ils ont eu sur leur vie quotidienne et sexuelle. La peur de la panne s’installe parfois et peut déclencher un véritable trouble de l’érection d’origine psychogène. De plus, ces troubles impactent souvent la confiance qu’ils ont en eux même, les relations au sein de leur couple, leurs relations et leur humeur quotidiennes… Il est donc malvenu de minimiser les pannes tant elles peuvent perturber en profondeur la vie d’un homme et déclencher de problèmes.

Quand faut-il consulter ?

Selon la définition officielle de la dysfonction érectile, celle-ci est établie quand les troubles de l’érection durent depuis au moins trois mois. Mais en cas d’inquiétude, il ne faut jamais attendre pour consulter, ne serait-ce que pour se rassurer et éviter le cercle vicieux de la peur de la panne pouvant également déclencher une dysfonction érectile. Au moindre doute, consultez votre médecin généraliste qui pourra au besoin vous rediriger vers un spécialiste.

Si la panne se manifeste plus souvent et que vous n’arrivez pas à l’expliquer, il est d’autant plus nécessaire de consulter, afin de vérifier si cela ne pourrait pas être le début d’une dysfonction érectile d’origine organique. Il ne faut pas oublier que la dysfonction érectile est causée dans 80% des cas par des problèmes de santé relativement graves, elle en est d’ailleurs l’un des premiers symptômes des maladies cardiovasculaires, car les petits vaisseaux du pénis sont généralement les premiers atteints. Parmi les maladies pouvant déclencher des troubles de l’érection nous pouvons citer : Dépression, obésité, hypertension, diabète, maladies neurologiques, maladies cardiovasculaires, etc.

Prévenir les pannes

Il existe de nombreux moyens de prévenir les pannes, et cela va de pair avec la prévention des troubles de l’érection de manière générale et vous sera bénéfique pour votre santé au quotidien :

  • Surveiller sa tension artérielle : Car jusqu’à 70% des hommes souffrant d’hypertension ont déjà subi une panne à cause des effets néfastes sur le système vasculaire, il est important de la surveiller et de la diminuer si besoin. Limiter sa consommation de sel, de sucre, de graisses, consommer des fruits et légumes et faire des efforts pour limiter le stress est indispensable.
  • Attention au syndrome métabolique et au cholestérol : Pour faire simple, attention à la bedaine ! Il pourrait être nécessaire de revoir totalement votre alimentation et de vous mettre au sport afin de bruler les graisses en trop.
  • Avoir une activité sexuelle régulière : Pour stimuler et garder les vaisseaux du pénis en forme plus longtemps, il est important de les faire travailler. Pour diminuer les risques de troubles de l’érection, il est important d’avoir un à deux rapports par semaine.
  • Limiter sa consommation d’alcool : Car l’alcool altère les vaisseaux, les nerfs responsables de l’érection et la sécrétion de testostérone par les testicules en plus d’endormir la libido, il est important d’en limiter sa consommation !
  • Arrêter de fumer : Le tabagisme multiplie les risques de souffrir de dysfonction érectile, il est prouvé que les fumeurs ou anciens fumeurs en sont bien plus souvent victimes que les non-fumeurs. Arrêter de fumer permet de rétablir assez vite une meilleure circulation dans le pénis.